Comment choisir un vélo à assistance électrique

  • Publié le
  • Par Marie Lyne Dubé
  • 0
Comment choisir un vélo à assistance électrique

Vous commencez à magasiner un vélo électrique et vous ne savez pas trop par quel bout commencer? Gazelle, Bulls, Tern, Yuba, Fuji, DCO, Opus, avec la multitude de marques, de modèles et de performances disponibles, ça peut être étourdissant quand on regarde pour la première fois.  Voici quelques infos qui pourront vous aider dans votre démarche.

Faisons le tour des points importants:

 

L’AUTONOMIE :

Tout le monde vous dira qu’elle est très importante. C’est vrai, mais elle ne sera pas la même pour tous.

Vous n'achèteriez pas un tracteur pour tondre un tout petit bout de pelouse devant la maison, même chose pour l'autonomie. Plus une batterie est puissante, plus elle fournit de l'autonomie...plus elle coûte cher et augmente le prix du vélo. 

Voici deux exemples pour imager les différences des besoins d'autonomie pour un vélo électrique selon l'utilisation :

Le baladeur récréatif:

C’est le cycliste qui en fera occasionnellement en congé, en vacances ou encore à la retraite, comme il a la journée devant lui, il risque de partir faire du vélo toute la journée. Il faut donc une autonomie suffisante pour éviter de se retrouver sur le chemin du retour avec une batterie complétement épuisée au moment où on est le plus fatigué. De plus l’utilisateur occasionnel en fait moins régulièrement, il y a des chances que sa forme physique fasse qu’il doive utiliser un plus haut niveau d’assistance, ce qui videra la batterie plus rapidement.

 

Le voyageur à vélo :

C’est l’utilisateur urbain *Commuter*, son vélo est son principal moyen de transport et il s’en sert à tous les jours. Il habite possiblement pas trop loin de son travail, il fait peut-être entre 15km et 30km par jour, aller et retour. Même s'il s’agit d’un usage beaucoup plus intensif que le baladeur récréatif, une fois à destination, il pourra brancher la batterie pendant la journée. De plus, le cycliste qui en fait à tous les jours a de moins en moins besoin des hauts niveaux d'assistance. Donc une batterie qui n’offrirait que 60km d’autonomie serait probablement suffisante même en faisant des détours pour l’épicerie ou les enfants. Cet utilisateur aura cependant besoin d’un vélo de plus grande qualité au niveau des pièces, pour éviter les visites trop fréquentes à l’atelier de réparation.

 

Ce qui épuise une batterie plus rapidement :

  • -Les pentes abruptes ou très longues
  • -Le niveau d’assistance utilisé
  • -Le poids total que le vélo doit transporter

 

Lorsque les compagnies indique l'autonomie, il s'agit de l'autonomie maximum possible. Elle est calculée de façon générale pour un cycliste de 150lbs, dans les conditions optimales (pas de pente, pas de vent, pas de charge/cargo)en mode ECO (le plus bas niveau) .

Donc, si vous êtes plus lourd, et/ou que vous avez l'intention de trimbaler une charge quelconque, ceci influencera l'autonomie maximum possible. Attendez-vous également à vider votre batterie plus rapidement les jours venteux. Une batterie de vélo, tout comme celle d’une voiture, n’aime pas le froid. Lorsqu’en fonction il n’y a pas de problème, mais ne la laissez pas sur votre vélo l’hiver car elle se déchargera dans un temps record.

 

RETENEZ CECI :

Quand vous regardez l’autonomie, ne regardez pas seulement la distance dont vous êtes capable actuellement. L'assistance vous permettra d'en faire 2 à 3 fois plus, si vous êtes déjà à faire du 15km à 25km quand vous vous baladez habituellement, vous ferez facilement 60km et plus avec un moteur très moyen. Vous pouvez envisager d'acheter une deuxième batterie si vous pensez que c’est nécessaire et certains modèles de vélo, comme dans les Gazelle et les Tern, ont commencé à offrir un double port pour utiliser les deux batteries simultanément pour doubler l'autonomie. Ce qui est super pour les gens qui se lance dans le cyclotourisme et qui doivent franchir de grandes distances avant de trouver un endroit où recharger la batterie.

 

LE MOTEUR

Il existe plusieurs marques de moteurs, Brose, Bosch, Shimano pour ne nommer que ceux-là, qui offriront des performances différentes. Vérifiez le nombre de Watts mais aussi ce qu’on appelle le couple (TORQUE) qui qui mesure la puissance en Nm ou Newton Mètre: c’est sa capacité à trainer plus de poids et/ou à monter les pentes. Il n’est pas rare de voir un vélo cargo avec 75nm (Neutron Mètre) de couple (Moteur Bosch Cargo line), alors que plusieurs vélos récréatifs auront 40nm. Encore une fois, il faut voir avec l’utilisation que vous en ferez.

 

Le moteur pédalier ou central est un moteur qui répond intuitivement à votre coup de pédale. Très vif, il offre l’assistance dès que vous appuyez sur la pédale. Tout comme le moteur sur roue, il offre différents niveaux d’assistance, cependant la fonction à la demande n’est pas disponible sur ce type de moteur. Vous pouvez par contre pour certains modèles, avoir la fonction d’assistance à la marche.

 

Le moteur roue est généralement installé sur la roue arrière, même s’il y a également des moteurs sur roue avant. Ces types de moteurs peuvent être très puissants, mais la différence sera dans le temps de réaction lorsque vous appuyez sur la pédale : il faudra un demi-tour sur la pédale pour que la demande se rende au moteur. Par contre, ils viennent généralement avec la fonction à la demande (THROTTLE), pratique lorsque vous êtes à l’arrêt pour repartir facilement et que vous pouvez également utiliser comme assistance à la marche. Cette fonction permet aussi de rouler sans pédaler; toutes fois, ceci gruge très rapidement la batterie, donc à utiliser avec parcimonie!

 

 

LES FREINS

N’oubliez pas d’évaluer la qualité des freins qui sont installés sur le vélo, en particulier si vous pensez transporter une bonne charge tel qu’un enfant sur un siège arrière. Un vélo à assistance électrique vous permet de rouler plus rapidement et de franchir plus de distance; vous aurez donc besoin de freins fiables, capables de vous stopper à temps et qui ne vous lâcheront pas au pire moment.

 

Composantes de vélos électriques

 

LES COMPOSANTES

La qualité des composantes est très importante selon l'usage. Si vous ne faites que du vélo récréatifs, donc quelques fois par semaine, des balades entre 40km et 70km, vous userez bien moins vite les pneus, les freins, la chaîne, entre autre, comparativement au cycliste qui s'en sert pour tous ses déplacement à tous les jours. Reprenons notre exemple du voyageur urbain qui ne fait que 30km par jour, en bout de semaine aura facilement fait 280km. Une chaîne de vélo devra être changée après un certains nombre de kilomètres, mais plus la chaîne sera de qualité, plus vous pourrez faire de kilométrage avec avant de devoir la changer. Même chose pour la plupart des composantes de votre vélo. Bien sûr, des composantes de qualité implique un prix d'achat plus élevé, mais ça veut aussi dire moins de réparation et une une meilleure valeur de revente lorsque vous voudrez changer. Donc prenez un peu de temps pour vous pencher sur les marques des composantes qui viennent avec le vélo, en ligne vous trouverez facilement de l'information pour comparer et avoir une meilleur idée sur ce que vous achetez. Dans le doute, appelez-nous pour avoir l'information. 

 

 

LE POIDS

Un vélo à assistance électrique sera bien sûr plus lourd, puisqu’il y a la batterie et le moteur. Pour plusieurs personnes, ce point fait hésiter. Sachez que plus une batterie est puissante plus elle est lourde, donc si vous choisissez en fonction du poids, attention de ne pas sacrifier l’autonomie dont vous avez besoin. Pensez que puisque vous bénéficiez de l’assistance en pédalant, le poids total du vélo n’aura pas vraiment d’impact lorsque vous pédalez. Par contre le poids sera important lorsque vous devrez les transporter. Sachez qu’il existe de pratiques rampes d’accès rétractables sur les bons supports à vélos électriques, qui permettent de les rouler facilement en place et de les descendre facilement du support.

 Notez que les supports à vélo standards ne sont pas conçus pour supporter le poids des vélos électriques. Pour éviter de vous retrouver avec un fâcheux incident de décrochage sur la route, vérifiez le poids maximum que le support choisi peut transporter sécuritairement.

 

Ensuite il y a bien sur l’ergonomie du vélo lui-même, la position, le siège. Avec ou sans suspension? batterie intégrée ou pas? Filage intégré ou pas? Cadre ouvert, cadre haut? Pliables? Avec au moins les quelques points ci-hauit, vous serez en mesure de vous faire une idée de votre budget. Lorsque vous serez rendu à cette étape, c’est le temps de passer nous voir ou de nous contacter. Nous pourrons vous aider à pousser votre réflexion jusqu’au bout et vous serez certains que le vélo choisi répondra vraiment à vos besoins.

Magasiner tous les vélos électriques

 

 

 

 

Commentaires

Écrivez le premier commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse courriel ne sera pas publiée